J’ai immédiatement été séduite par le titre prometteur de ce livre en me disant que j’allais enfin comprendre mes envies subites de chocolat, de saucisson ou encore de chips -le tout sans être enceinte, il est important de le préciser J

Je vous rassure, je n’ai pas ce type d’envies toutes les heures ni même tous les jours mais j’ai personnellement connu des phases de vie où j’ai été très très mince. Quand je suis en dessous de mon poids de forme cela signifie souvent que je ne suis pas bien dans mes baskets, que quelque chose ne va pas.

L’anxiété et le stress jouent énormément sur mon alimentation et je suis loin d’être la seule.

"L'inconscient dans l'assiette" de Nathalie Dumet, paru aux Editions Dunod, explique la place du psychique dans les conduites alimentaire de chacun.

L’auteure a basé son livre sur 12 histoires inspirées de véritables rencontres. Hommes et femmes de tout âge, de toute culture et de toute catégorie socio professionnelle qui ont tous et toutes vécu une modification de leur alimentation à un moment donné.

Au travers de ses rencontres, l’auteure met en avant un trouble qui montre que quelque chose se passe et qui n’est pas toujours compris par la personne venue en consultation.

Certaines voient réduire leur alimentation sans en comprendre les troubles ou les inquiétudes sous-jacentes.  D’autres n’arrivent pas à lutter contre des envies.

Ne plus réussir à manger de viande rouge, manger sans faim, avoir sans cesse des envie de chocolat … sont des conduites alimentaires assez courantes. Elles ne relèvent pas de la mauvaise volonté ni même des recommandations sanitaires. Derrière chacun de ses troubles il y a des mots : culpabilité, impuissance, peur, honte …  Ses anomalies de conduites alimentaires révèlent une part méconnue de la vie psychique et affective : émotions réprimées, douleur liée au vécu, désirs refoulées …

Ce livre montre combien à l'heure du diktat diététique, comment et combien la vie psychique et affective vient se loger dans l'assiette du mangeur ordinaire. En le lisant on prend la mesure de la complexité du rapport que l'on peut entretenir avec la nourriture. C’est une invitation à l'écoute de soi pour mieux comprendre sa relation à la nourriture et se libérer de la pression des nombreux diktats alimentaires contemporains

Ce livre est intéressant mais il va, je trouve, parfois un peu trop loin dans la réflexion. Je ne partage pas toutes les analyses comme celles sur les lapsus ou encore certains « jeux de mots ». Par exemple, l’analogie entre les « gens bons » et le jambon est un peu poussée.

Malgré tout, j’ai lu se livre avec grand intérêt. Chaque histoire, chaque rencontre permet de mieux comprendre que notre « déséquilibre » intérieur se traduit dans nos assiettes.

Nathalie Dumet est Professeur de psychopathologie, psychologue et psychanalyste. Elle est aussi l'auteur de l'ouvrage "Clinique des troubles psychosomatiques" paru chez Dunod en 2002.

 

 

Retour à l'accueil