En mai fait ce qu’il te plait ...

Ce mois de mai a été génial et non je ne vis pas dans le monde des bisounours mais j’essaye de voir au maximum le bon côté des choses. Comme disait Sénèque : La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre comment danser sous la pluie.

Il a débuté du côté de Rocamadour, où nous avons passé de supers moments en famille dont je vous ai déjà parlé ici. 

Le mois de mai m’a aussi permis de passer un weekend entre filles entre shoping, câlins et accrobranche. J’adore ses moments privilégiés avec mes enfants, j’ai conscience qu’ils sont très précieux et que le temps file à une vitesse …


J’ai pu monter à Paris voir ma famille et de profiter de ces instants où même sans prononcer un mot, tu comprends l’autre. Comme si tu ne l’avais jamais quitté. Je vois malheureusement trop peu mon neveu et ma nièce mais je les retrouve chaque fois avec le même plaisir.

Le 17 mai nous avons fêté, avec émotion, les 42 ans de mon mari (dit Loulou) qui a été super gâté et ému par toutes les attentions et câlins.

 

 

Le lendemain, nous nous sommes rendu tous les quatre au spectacle de Kamel le magicien. J’ai vu mes filles émerveillées, des étoiles plein les yeux et Kamel m’a réconcilié avec la magie. 

Fin mai, nous avons passé un super weekend en camping près de la Rochelle. Nous avons pu visiter l’Aquarium et être impressionnés par toutes les espèces de poissons.

Nous avons eu la chance de faire une magnifique balade en bateau et approcher au plus près Fort Boyard et l’ïle de Ré. On était si bien avec ma Frisouille à l’avant du bateau …

 

Comme la plupart des mamans, j’ai été gâtée pour la Fête des mères car j’étais bien entourée de l’amour des miens.

Le mois de juin s’annonce pas mal du tout avec un weekend avec mes copines dans le Sud Est et un autre en famille dans les Landes. Pour les grandes vacances nous ne savons pas encore ce que nous allons faire ni même quand nous partirons… On a un peu de mal à goupiller tout cela compte tenu des contraintes de boulot de mon mari. Mais je ne m’inquiète pas, je sais qu’on trouvera toujours un plan et qu’on passera du bon temps.

 

 

 

Retour à l'accueil