Colombe Barou est une femme sans histoires qui n’aime pas qu’on la remarque.  La trentaine, mariée avec deux enfants, elle est nègre dans une maison d’édition et souvent seule, compte tenu des nombreux déplacements de son mari. Complètement dévouée  au bonheur de sa famille, elle se met en quête d’un nouvel appartement familial.

Colombe est agaçante tellement elle s’oublie et passe toujours au second plan.  Elle est constamment dans l'ombre de quelqu'un.

L’intrigue se dévoile lorsque la famille emménage dans son nouvel appartement. Chaque fois que Stéphane, son mari, part en déplacement  le voisin du dessus met les Stones à fond et perturbe le sommeil de Colombe.  Le manque de sommeil va bousculer Colombe et la faire changer.

Son entourage ne la reconnait pas et ne la croit pas plus lorsqu’elle se plaint du Dr Faucleroy. Colombe fuit sa chambre et passe ses nuits dans la cuisine à lire des romans érotiques alors qu’elle n’en avait jamais lu…. Ses enfants ne la reconnaissent pas, son mari pense qu’elle a une liaison, sa sœur pense qu’elle s’invente une vie …

D’abord surprise qu’une personne puisse se comporter de la sorte, Colombe est ensuite inquiète et paniquée. Elle va vivre une aventure hallucinante et on se demande si son obsession ne la fait pas plonger dans la folie. Est-ce réel, est-ce un fantasme ?

Le personnage de Colombe est très bien décrit, l’auteure aborde sa psychologie, ses désirs, ses frustrations avec talent.  Peu épanouie dans son travail elle rêve de voir son nom en première de couverture. Stéphane est l’homme que toutes les femmes fuient, il est lâche, infidèle et égoïste. Comme à chaque fois Tatiana de Rosnay sait nous plonger dans les personnages mais cette fois je n’ai pas accroché. J’ai rapidement eu envie de mettre un coup de pieds aux fesses de Colombe et de la sortir de sa petite vie « mémerisante ».

Même si le livre est court (288 pages) et le style très fluide, l’enchaînement des nuits au rythme des chansons de Mick Jagger est bien long. Alors que l’idée était d’imposer de la tension psychologique, je me suis ennuyée. J’attendais donc que la fin soit exceptionnelle mais j’ai à nouveau été déçue….

Comme j’ai adoré d’autres livres de Tatiana de Rosnay, je ne compte pas m’arrêter là mais heureusement que je n’avais pas commencé par celui-ci.

Ma note : 2,5/5

 

Retour à l'accueil