Pour ceux qui ne connaissent pas encore John Grisham, il est le maitre du roman judiciaire. Il a écrit de nombreux romans qui ont été portés à l’écran comme « la firme » « L’affaire pélican », « le maitre du jeu » ou « le client » (mon préféré).

Dans L'Ombre de Gray mountain, Grisham se lance dans le thriller écolo.

2008, suite à la crise financière, Samantha est contrainte de prendre un long congé sans solde et d’effectuer un stage non rémunéré. C’est ainsi qu’elle met en stand-by sa brillante carrière d'avocate à New-York pour rejoindre la petite bourgade de Brady dans les Appalaches (où Grisham a grandi et dont il parle souvent dans ses livres). 

Dans cette petite ville minière, pauvre et isolée, Samantha va rencontrer des gens bien différents de ceux qu’elle fréquentait à New-York. Elle va devoir défendre ceux qui connaissent la misère, la drogue et surtout ceux qui se battent contre les énormes multinationales sans états d’âmes. Elle va devenir l’avocate des laissés-pour-compte.

Le business des compagnies minières au détriment de l’écologie et de la santé des mineurs est au cœur de ce roman. Déforestation, attaque de la montagne à l’explosif, pollution des rivières, maladie du poumon noir et cancer pour les habitants composent l’intrigue.

L’atmosphère de la vie dans les Appalaches apporte son lot de dépaysement. La beauté et le calme des montagnes, cachent de tristes destins.

J’ai beaucoup aimé ce livre qui nous fait découvrir un business pourri dont je ne savais pas grand-chose avant de lire ce livre. Les personnages sont attachants et plein de convictions et de supplément d’âme.

Le style est, comme à l’accoutumé, fluide et très facile à lire. En revanche, j’ai moins aimé le rythme. J’ai trouvé que l’accélération sur les quarante dernières pages était trop rapide. J’aurais aimé une suite : avec la préparation du procès, l’attente de l’audience, les plaidoiries …

 

Ma note 4/5

 

NB : je vous ai dit que John Grisham me suivait sur Instagram ? Je suis hyper fière !

 

Retour à l'accueil