Noa est une jeune fée qui vit dans un monde où les couleurs n’existent pas. Un monde sans éclat où seul le noir et le blanc sont présents. Dans ce pays des fées insipide, peu ont connu le monde d’avant et Noa n’en sait pas grand-chose. Elle et ses amis rêvent pourtant tout en couleurs…

Noa se sent attirée par l’autre côté malgré les interdits. Petit à petit, elle s’approche de la barrière. Puis,  pleine d'espoir et de curiosité, elle décide de tenter le voyage et de franchir le pont. Elle quitte le monde des fées en quête  d’un idéal rempli couleurs.

Cet audacieux voyage, au pays des Ohmes, lui permettra de comprendre pourquoi son monde est si gris. Ses découvertes vont changer son monde, et mettre fin au repli sur soi du royaume des fées.

C’est une très belle histoire, qui prône la différence, la tolérance mais aussi l’amour.  Le récit est celui d’une aventure: garder espoir et tout mettre en œuvre pour réaliser ses rêves.

La plume de Diane Peylin et le coup de crayon de Gaëlle Boissonnard semblent indissociables. Les textes et les illustrations de marient à merveille. On a du mal à croire que cet album, publié aux Editions Balivernes, était leur première (et peut être dernière) collaboration.

Au fil des pages, elles parviennent parfaitement à nous faire passer d’un monde qui nous semble hostile à un monde rempli de douceur.

La lecture de "Noa, de l'autre coté" m’a surprise, car en l’ouvrant on pénètre dans un monde sans couleur et froid, les textes sont même un peu tristes. J’avoue que ne m’y attendais pas s’agissant d’un album jeunesse. En lisant les 5 premières pages, j’ai compris pourquoi ma Frisouille de 9 ans (qui dévore tous les livres qui lui passent entre les miens) n’était pas allée plus loin. J’ai poursuivi ma lecture et je suis tombée complètement sous le charme, les couleurs apparaissent comme une chrysalide devient papillon.

 

 

 

Après l’avoir lu seule, je l’ai lu avec ma Frisouille qui est elle aussi séduite par ce magnifique album si poétique. Elle l’a relue seule et elle en fait désormais la lecture à sa petite sœur.

Diane Peylin a l’âme d’une voyageuse. Elle a été professeur de français, puis institutrice ou encore gérante de gîtes en Ardèche. Diane Peylin écrit depuis ses 17 ans, elle est aujourd’hui animatrice d’ateliers d’écriture et surtout romancière.  En 2011, elle a reçu le Grand Prix du Roman de l'été de Femme Actuelle avec le coup de cœur de Paulo Coelho pour son roman "À l'endroit où elles naissent".

Gaëlle Boissonnard  a suivi des études d'arts plastiques et a enseigné pendant un an. Artiste, illustratrice, elle réalise notamment des cartes postales, calendriers et autres objets imprimés. Elle expose régulièrement ses œuvres dans toutes la France.

Retour à l'accueil